Les pucerons peuvent être un véritable ravageur dans le jardin, principalement au printemps. Ils ne mesurent que deux à quatre millimètres, mais ils sont généralement présents en grande quantité sur vos plantes.

Qu'est-ce qu'un puceron?

Ce sont des insectes qui se nourrissent des sucs végétaux. On les trouve généralement sur les jeunes pousses des plantes ou sur la face inférieure des feuilles. Les boutons floraux et les bourgeons de croissance contiennent de nombreux nutriments nécessaires au développement de la plante, mais que les pucerons adorent aussi. Les pucerons sont habituellement verts ou noirs, mais il y en existe aussi des blancs, jaunes, rouges et violets. Il existe environ 800 espèces de pucerons en Europe.

Puceron vert
Puceron noir

Aspect des dégâts

Les pucerons qui sucent le suc des plantes l'affaiblissent et, dans le pire des cas, les feuilles jaunissent et finissent par tomber. Le liquide aspiré contient à la fois des glucides et des protéines. Les pucerons ont besoin d'absorber beaucoup de liquide pour obtenir suffisamment de protéines pour leur croissance. L'excès de sucres est excrété par les pucerons et se retrouve ainsi sur les feuilles. C'est ce qui forme la substance sucrée collante que nous appelons le miellat. Les fourmis adorent ce miellat. C'est pourquoi on trouve souvent des fourmis en présence de pucerons. De plus, le miellat forme un terrain idéal pour les champignons. Ces champignons sont généralement de couleur noire et sont appelés fumagine. Ils contaminent les plantes, les fruits mais aussi le sol.
En plus de sucer la sève des plantes, les pucerons causent encore plus de dégâts en transmettant, entre autres, des maladies à virus.

Dégâts dus au puceron noir de la fève

Premiers symptômes

Les jeunes pucerons grandissent rapidement et muent 4 fois avant d'atteindre l'âge adulte. Cela engendre de petites gaines blanches que l'on retrouve facilement sur la plante. Il n'est pas rare de trouver ces mues avant toute chose et ainsi de trahir la présence des pucerons.

Combattre le puceron

Les pucerons peuvent être combattus efficacement par leurs ennemis naturels. Oiseaux, coccinelles, larves de chrysopes... Les ennemis naturels sont-ils trop peu nombreux ou arrivent-ils trop tard ? Vous pouvez acheter des larves de coccinelles chez nous. Les larves des coccinelles mangent en moyenne 100 pucerons par jour, ce qui en fait un excellent chasseur de pucerons. Une alternative moins coûteuse pour lutter contre les pucerons est l’utilisation de Chrysopa.

Larve de la coccinelle à deux points indigène.

Propagation des pucerons

Les pucerons peuvent se reproduire à la vitesse de l'éclair. En effet, les femelles adultes donnent naissance directement à des petits êtres vivants et passent le stade de l'œuf pendant la majeure partie de la saison. Les jeunes pucerons qui naissent peuvent immédiatement commencer à consommer la sève des plantes. Les œufs d'hiver ne sont pondus qu'en hiver ou au début du printemps. Les premiers pucerons qui en sont issus apparaissent en mars-avril. À partir de ce moment, la reproduction est vivipare. Chez les pucerons, il n'y a pratiquement pas de pucerons mâles. Aucune interaction entre les femelles et les mâles n'est donc nécessaire pour pouvoir se reproduire. Pendant une seule saison, 15 générations de pucerons peuvent se développer dans votre jardin.

Reproduction d’un puceron.

Hivernage

Les pucerons hivernent habituellement sous forme d'œufs d'hiver. Ils résistent facilement au gel. Durant les hivers doux et dans les serres chauffées, les pucerons adultes femelles peuvent rester actifs pendant l'hiver.

Des ennemis naturels et des insectes utiles?

Les pucerons ont de nombreux ennemis naturels. Les plus célèbres sont les larves de coccinelles. Les coccinelles se nourrissent presque exclusivement de pucerons. Outre les coccinelles, il existe d'autres insectes utiles tels que les chrysopes (Chrysopa carnea), les perce-oreilles ou forficules, les cécidomyies (Aphidoletes aphidimiza), les guêpes parasites (aphidius sp.). Enfin, de nombreux oiseaux utilisent régulièrement des pucerons pour nourrir leur progéniture. Vous pouvez combattre les pucerons en attirant ces ennemis naturels. Si, malgré votre jardin biologique et vos efforts, vous avez trop peu d'ennemis naturels, vous pouvez les acheter chez nous.

Des ennemis naturels du puceron.

Pucerons et fourmis

Chaque insecte a sa propre stratégie de protection contre ses ennemis naturels. Les pucerons sécrètent des sucres dont les fourmis raffolent. Les pucerons sont donc en fait les ouvriers des fourmis et, en retour, les fourmis protègent la colonie de pucerons. Concrètement, les fourmis vont attaquer les larves de coccinelles.

Pucerons et fourmis.

Il est donc important de maintenir les fourmis le plus loin possible de vos plantations. Pour ce faire, on peut appliquer des bandes adhésives sur les troncs au début de la saison, afin que les fourmis n'atteignent pas les pucerons, ou d'utiliser Mier-run, des nématodes contre les fourmis, pour les inciter à aller à un autre endroit.

Prévention en matière de pucerons

Il n'est pas toujours facile d'éviter les pucerons, car ils se régalent toujours des plantes ou des arbres les plus faibles. Veillez toujours à ce que les plantes aient suffisamment d'eau et soient dans un sol sain. Vous pouvez aussi toujours semer diverses plantes en combinaison avec des herbes fortement aromatiques autour des plantes sensibles aux pucerons. Les pucerons auront tendance à abandonner vos plantes parce qu'ils ne tolèrent pas les odeurs fortes comme la ciboulette, la citronnelle, l'ail etc...
Vous pouvez aussi travailler à l'opposé. Au lieu de planter un mélange de fleurs que les pucerons n'aiment pas, vous pouvez aussi acheter un mélange de fleurs sur lequel les coccinelles aiment être présentes.

Larves de coccinelles contre pucerons

Achetez des larves de coccinelles pour lutter contre les pucerons.